Aux côtés de l’Homme depuis des millénaires, le chien s’est adapté mais ses besoins nutritionnels lui sont propres. Les connaître et les respecter sont un gage de son bien-être et de sa santé.

La nature féline du chat fascine toujours. S’il s’adapte avec une apparente facilité à la vie quotidienne, ses besoins nutritionnels lui sont cependant propres. Les connaître et les respecter sont un gage de son bien-être et de sa santé.

De par sa composition, un aliment Nutrition Santé Royal Canin apporte l’ensemble des nutriments essentiels formulés au plus juste afin de contribuer chaque jour et durablement au bien-être et à la santé de chaque animal, selon son âge, sa taille, son statut physiologique et sa race.

L’innovation au service de la santé des chats. Depuis plus de 40 ans, ROYAL CANIN se nourrit de l’expérience d’éleveurs partenaires et de vétérinaires nutritionnistes pour aller toujours plus loin dans l’innovation et la précision, et ainsi formuler des réponses nutritionnelles qui couvrent parfaitement les réels besoins des chiens et des chats.

Produits vétérinaires

De la croissance à l'âge adulte

Les MAXI

Les chiens de grandes races, les MAXI, sont ceux dont le poids d’adulte est compris entre 26 et 44 kg. Excellents chiens de troupeaux, de pistage, de sauvetage, de garde, d’assistance aux personnes mal voyantes, ils sont de fidèles compagnons toujours prêts à accompagner leur maître lors de sorties sportives. Leur croissance doit être particulièrement surveillée.

Chiens de garde comme le Berger Allemand, de sauvetage et de recherche comme le Berger Malinois, de Berger comme le Briard, d’assistance comme le Golden Retriever, les chiens de grande taille ont le plus souvent, à l’origine, de réelles aptitudes au travail. Puissants, dévoués, robustes, d’une polyvalence exceptionnelle, ils sont également aptes à vivre dans un environnement urbain pourvu que leur besoin d’être actifs à l’extérieur soit satisfait. Leur croissance couvre une durée totale de 15 à 18 mois. Ces chiots ont souvent une sensibilité digestive plus élevée que celle des races de petites tailles.

Une croissance du squelette sous surveillance

Dans sa première année, le chiot de grande race va multiplier son poids de naissance par plus de 80 alors qu’un chien de petite race d’un poids adulte inférieur à 10 kg ne multipliera son poids de naissance que par 20 et terminera sa croissance vers l’âge de 10 mois (et même parfois plus tôt pour les races Toy comme le Chihuahua). Ces différences expliquent que les problèmes de malformation du squelette se rencontrent presque exclusivement chez les chiens de grandes races et confirment l’importance de l’alimentation pour sécuriser la croissance de ces derniers. Une insuffisance d’apports en protéines ou en calcium risquera en effet d’affecter la construction de la charpente osseuse. À l’inverse, une alimentation trop énergétique favorisera une prise de poids précoce qui expose le chiot à des troubles osseux ou encore des dysplasies articulaires. Une limitation de la densité énergétique alliée à un rationnement correct permet de mieux contrôler la vitesse de croissance et donc de minimiser les risques.

Une sensibilité digestive plus élevée

Après le sevrage, le système digestif d’un chiot est immature. Il n’est pas encore prêt à assimiler une trop grande quantité de nourriture et ne peut digérer correctement l’amidon. Les chiots MAXI présentent une sensibilité supplémentaire due à leur anatomie : leur tube digestif est proportionnellement moins important que celui d’un petit chien et le temps de séjour des aliments dans le colon est beaucoup plus long, ce qui produit une activité fermentaire plus élevée et une mauvaise qualité des selles. Un aliment Nutrition Santé formulé avec une alliance de nutriments assurant l’équilibre de la flore intestinale, de fibres telles le psyllium pour faciliter le transit et de protéines hautement assimilables, offre une sécurité digestive optimale. Un apport énergétique de qualité permet par ailleurs un développement harmonieux des muscles et de l’organisme. Cet apport de haute valeur nutritionnelle correspond aux besoins importants des chiots MAXI tout en évitant le risque de surpoids donc les risques de déformation osseuse ou articulaires.

Les excès à proscrire

Les possesseurs de grands chiens pensent parfois que s’ils suralimentent leur animal, celui-ci aura une plus grande taille adulte. Il n’en est rien ! Le chien atteindra simplement sa taille (et surtout son poids) adulte plus vite. Cette croissance précoce n’est cependant pas favorable car elle soumet le squelette immature de ces chiens à un travail excessif qui peut induire des malformations des os et des articulations. Il n’est pas rare pour les propriétaires de chiens de grandes races ou de races géantes de supplémenter le régime de leur chiot avec des compléments riches en calcium. Cette pratique n’est justifiée que si le chien reçoit un régime ménager c’est-à-dire préparé spécialement pour le chien à base de viandes, légumes et autres féculents.

Si le chiot reçoit un aliment préparé complet et formulé pour la croissance, donc avec un apport contrôlé de calcium, cette pratique de la supplémentation est non seulement inutile mais dangereuse. Des recherches sur les besoins en calcium des chiens de grandes races durant la croissance ont clairement établi que des excès de calcium peuvent interagir avec la croissance osseuse et entraîner des malformations des os et des articulations.