Aux côtés de l’Homme depuis des millénaires, le chien s’est adapté mais ses besoins nutritionnels lui sont propres. Les connaître et les respecter sont un gage de son bien-être et de sa santé.

La nature féline du chat fascine toujours. S’il s’adapte avec une apparente facilité à la vie quotidienne, ses besoins nutritionnels lui sont cependant propres. Les connaître et les respecter sont un gage de son bien-être et de sa santé.

De par sa composition, un aliment Nutrition Santé Royal Canin apporte l’ensemble des nutriments essentiels formulés au plus juste afin de contribuer chaque jour et durablement au bien-être et à la santé de chaque animal, selon son âge, sa taille, son statut physiologique et sa race.

L’innovation au service de la santé des chats. Depuis plus de 40 ans, ROYAL CANIN se nourrit de l’expérience d’éleveurs partenaires et de vétérinaires nutritionnistes pour aller toujours plus loin dans l’innovation et la précision, et ainsi formuler des réponses nutritionnelles qui couvrent parfaitement les réels besoins des chiens et des chats.

Produits vétérinaires

Vivre avec son chaton

Vidéos

Avant d'acquérir votre chaton il est souhaitable de vous poser les bonnes questions.Ce désir profond de partage de votre vie avec un chaton, doit être basé sur une analyse personnelle précise car ce choix vous engage pendant de longues années.

Un engagement pour toute la vie de l’animal

Un chaton qui viendra égayer la maison… et qui deviendra grand ! Quand la décision est prise de choisir un compagnon, on sait qu’il s’agit d’un engagement de plusieurs années. Le choisir est donc une affaire de réflexion autant que de cœur.

Lorsque l’on a décidé qu’un animal serait le bienvenu à la maison, son origine est sans doute une des premières questions qui vient à l’esprit.

Chat de maison ou chat de race ?

Un chat de race, né de sujets sélectionnés par son éleveur et bien socialisé, offre l’assurance de répondre à des critères morphologiques définis dans le standard de la race. Il en est de même pour les grands traits de son caractère. Il devrait donc s’intégrer sans problèmes dans son nouveau foyer. C’est parfois plus difficile avec un chaton de maison dont il n’est pas toujours possible de connaître les ascendants ou l’environnement des premières semaines. Il sera difficile d’évaluer sa future apparence une fois adulte ou l’évolution de son comportement.

Le compagnon idéal

Choisir un chaton de race implique de s’interroger sur le type de compagnon que l’on désire. Elégant comme l’Abyssin, tout en rondeurs comme le British, imposant et calme comme le Maine Coon… Les différentes races de chats offrent une telle diversité qu’il est intéressant de bien se documenter. Les clubs affiliés sont alors un bon interlocuteur pour se renseigner et obtenir des adresses d’éleveurs.
Se rendre dans une exposition féline est une occasion irremplaçable de découvrir en une seule visite une grande partie de la diversité et de la beauté de ces races et de discuter avec les éleveurs présents.

Lorsque c’est possible, une visite dans le lieu où le chaton est né et a commencé à grandir est fortement recommandée. Cela permet de mieux connaitre son environnement, les conditions de sa socialisation, et conforter son choix. La socialisation du chaton, qui se produit entre la 2e et la 7e semaine est en effet une étape très importante de son développement. Elle conditionne en grande partie son comportement de futur adulte puisque c’est pendant cette période qu’il apprend à percevoir comme normaux les événements et les situations auxquels il est confronté.

Mâle ou femelle ?

Les femelles sont plus câlines, les mâles sont plus distants… C’est parfois ce que l’on entend dire ou même exactement le contraire ! En fait, il n’y a pas de chat d’un sexe qui serait plus aimant s’il était de l’autre. D’ailleurs, la stérilisation, fortement recommandée sauf si l’on veut faire de l’élevage, réduit considérablement les différences de comportement entre mâle et femelle.
Bien plus que le choix du sexe, c’est une bonne socialisation du chaton qui garantit des relations agréables entre l’homme et le chat. C’est donc davantage le caractère du futur compagnon désiré qu’il faut cerner, et guider son choix en fonction de son propre mode de vie.