Aux côtés de l’Homme depuis des millénaires, le chien s’est adapté mais ses besoins nutritionnels lui sont propres. Les connaître et les respecter sont un gage de son bien-être et de sa santé.

La nature féline du chat fascine toujours. S’il s’adapte avec une apparente facilité à la vie quotidienne, ses besoins nutritionnels lui sont cependant propres. Les connaître et les respecter sont un gage de son bien-être et de sa santé.

De par sa composition, un aliment Nutrition Santé Royal Canin apporte l’ensemble des nutriments essentiels formulés au plus juste afin de contribuer chaque jour et durablement au bien-être et à la santé de chaque animal, selon son âge, sa taille, son statut physiologique et sa race.

L’innovation au service de la santé des chats. Depuis plus de 40 ans, ROYAL CANIN se nourrit de l’expérience d’éleveurs partenaires et de vétérinaires nutritionnistes pour aller toujours plus loin dans l’innovation et la précision, et ainsi formuler des réponses nutritionnelles qui couvrent parfaitement les réels besoins des chiens et des chats.

Produits vétérinaires

Accueil > Le Chaton et le Chat > Le Chaton > De la naissance vers l'âge adulte

De la naissance vers l'âge adulte

Le développement du chaton

Totalement dépendant de sa mère à la naissance, le chaton acquiert son autonomie en quelques semaines. Ce développement rapide qui intervient avant le sevrage, c’est-à-dire alors que le chaton tète encore sa mère, est une véritable performance propre à l’espèce féline.

Aveugle et sourd, le chaton qui vient au monde ne pèse qu’une centaine de grammes. Léché par sa mère et ainsi débarrassé de ses enveloppes, il est réchauffé et stimulé, ce qui va lui permettre de trouver les mamelles nourricières. Incapable de réguler sa température corporelle jusqu’à l’âge de 3 semaines, il se blottira là bien au chaud contre le ventre maternel pour téter le colostrum contenant de nombreux anticorps. Après quelques jours, c’est du lait qu’il recevra de sa mère lors de la tétée qui occupe un tiers de son temps le premier mois. En 7 à 10 jours, il aura doublé son poids. En 5 semaines, il pourra se mouvoir et ses sens se développeront, partageant le temps où il ne tête pas à jouer et à dormir.

Les cinq sens

À la naissance, le chaton a un odorat suffisamment développé pour qu’il puisse retrouver sa mère. Il est également capable de différencier les trois saveurs fondamentales : le doux, le salé et l’amer, appréciant peu les deux dernières. En revanche, il est aveugle et sourd et acquiert ces deux sens presque en même temps. L’ouïe apparaît vers l’âge de 5 jours, mais ne permet au chaton de s’orienter par rapport au son que vers 14 jours. Il acquerra les compétences de l’adulte vers l’âge de 1 mois et reconnaîtra alors la voix de sa mère. Le chaton ouvre les yeux entre 7 et 15 jours après la naissance. Il lui faut encore 3 ou 4 jours pour acquérir la notion de profondeur de champ. L’adaptation à cette acquisition simultanée de la vue et de l’ouïe nécessite quelques jours.
Le chaton possède très tôt un grand sens de l’équilibre, même s’il est encore peu adroit. Il coordonne difficilement ses mouvements avant l’âge de 2 semaines, la marche sur ses quatre pattes s’amorce vers 17 jours, et il devient assez agile pour se gratter l’oreille avec une patte arrière vers 3 semaines. A 35 jours, il peut griffer et rétracter ses griffes.

Les grandes régions corporelles

Les grandes régions anatomiques ne se développent pas toutes au même rythme. Ainsi, le chaton naît avec une tête relativement grosse, puis on assiste à un allongement des membres : le chaton semble haut sur pattes. Enfin, le reste du corps se développe, apportant les proportions typiques de l’adulte.

Les comportements

Les comportements de toilettage, d'élimination et d'alimentation (hors tétée) ont une composante innée, mais sont également très rapidement enseignés par la mère à ses chatons. Dès le 15e jour, le chaton est capable de lécher son antérieur. À 30 jours, il commence à ébaucher ses premières approches du bac à litière en grattant le matériau. A partir de 3 semaines, il peut éliminer seul dans le bac. Dès la 4e semaine, il est capable de se nourrir, imitant son comportement et acquérant par là même les préférences alimentaires de la mère.

La mise en place de tous les comportements de communication propres à l’espèce féline commence dès la deuxième semaine pour s’achever à la 7 ème ou 8ème semaine. Son activité ludique débute vers la 3 ème semaine. Ce sont les contacts et les jeux entre les chatons, et les interactions avec la mère qui permettent cette socialisation intraspécifique. Le chaton apprend ainsi à inhiber les griffures, et à s’intéresser à des « proies », insectes ou petits objets. Le comportement de prédation propre à son espèce se met en place à la fin du premier mois.

L’apprentissage des comportements sociaux dirigés vers des espèces amies (homme, chien, …) se réalise également vers la 3ème semaine pour s’achever vers le 3ème mois. Le chaton doit alors se trouver dans un milieu enrichi en stimulations visuelles, sonores et relationnelles. Caressé, manipulé quelques minutes par jours, mis en présence d’enfants, d’autres animaux, entouré de bruits divers, le chaton n’en deviendra que plus équilibré. Son comportement lorsqu’il sera adulte dépendra largement de la diversité de son environnement à ce moment de sa vie.