Aux côtés de l’Homme depuis des millénaires, le chien s’est adapté mais ses besoins nutritionnels lui sont propres. Les connaître et les respecter sont un gage de son bien-être et de sa santé.

La nature féline du chat fascine toujours. S’il s’adapte avec une apparente facilité à la vie quotidienne, ses besoins nutritionnels lui sont cependant propres. Les connaître et les respecter sont un gage de son bien-être et de sa santé.

De par sa composition, un aliment Nutrition Santé Royal Canin apporte l’ensemble des nutriments essentiels formulés au plus juste afin de contribuer chaque jour et durablement au bien-être et à la santé de chaque animal, selon son âge, sa taille, son statut physiologique et sa race.

L’innovation au service de la santé des chats. Depuis plus de 40 ans, ROYAL CANIN se nourrit de l’expérience d’éleveurs partenaires et de vétérinaires nutritionnistes pour aller toujours plus loin dans l’innovation et la précision, et ainsi formuler des réponses nutritionnelles qui couvrent parfaitement les réels besoins des chiens et des chats.

Produits vétérinaires

Vivre avec son chat

Le chat est un carnivore

A la différence de l’homme qui est omnivore, le chat est un carnivore strict avec un organisme est parfaitement adapté à ce régime. Le nourrir avec un aliment Nutrition Santé adapté à son âge, son format, son mode de vie, ses sensibilités particulières et même selon sa race, c’est contribuer à préserver sa santé.

Avec ses mâchoires faites pour cisailler et non mâcher, ses 30 dents toutes tranchantes, sa salive qui ne contient pas d’enzymes digestives, un estomac fait pour digérer des “proies” avalées rapidement, le chat se distingue également par un comportement alimentaire très spécifique.

Ce grignoteur peut en effet faire de 12 à 18 repas, pour une durée totale inférieure à 30 minutes réparties sur 24 heures, n’ingérant que quelques grammes à chaque fois. Les aliments arrivent dans son estomac en gros morceaux.
Couvrir les besoins nutritionnels du chat implique donc une alimentation spécifique qui prenne en compte des critères de mode de vie ou d’âge mais aussi de santé, de statut sexuel, de spécificités raciales, de sensibilités particulières digestives ou cutanées par exemple, pour bien l’accompagner tout au long de sa vie.

Chat d’intérieur, chat d’extérieur ?

Un chat qui ne sort pas se dépense peu. La ration normale d’un adulte inactif, sans surcharge pondérale, de 3,5 kg est estimée à environ 50 g de croquettes par jour, avec un aliment sec contenant autour de 350 kcal/100 g. Pour certains chats qui ont tendance à manger pour s’occuper, il est indispensable de fixer la quantité à distribuer quotidiennement.

En parallèle, choisir un aliment Nutrition Santé de densité énergétique modérée est une clé pour la prévention de l’embonpoint. Ce, d’autant plus que la vie à l’intérieur va souvent de pair avec la stérilisation. Or la diminution de la sécrétion des hormones sexuelles a pour conséquence de stimuler l’appétit du chat. Son poids peut augmenter de 30% dans les mois qui suivent la stérilisation.

Un chat sortant régulièrement a des besoins énergétiques supérieurs. Environ 70 kcal/kg/jour. Ce besoin augmente en fonction du temps passé à l’extérieur, de l’étendue du territoire auquel il a accès, et de l’amplitude des variations climatiques au cours de l’année. Toutefois, l’alimentation d’un chat n’est pas fixée une fois pour toutes : beaucoup de chats dits “d’extérieur” deviennent de vrais chats “d’intérieur” lorsque l’hiver arrive !

Un chat d’intérieur adulte consacre environ 30 % de son temps de veille à lécher son pelage. Les poils qu’il ingère sont ensuite éliminés par voie intestinale mais cette activité de toilettage représente un risque important de formation de boules de poils dans le tube digestif. L’élimination naturelle de ces poils peut être facilitée en stimulant le transit intestinal avec un aliment Nutrition Santé enrichi en fibres non fermentescibles.

Selon sa race

Même si les chats de race sont plus volontiers gardés à l’intérieur, leurs besoins sont aussi différents que leur constitution et leur apparence. Entre un Maine Coon de 10 kg au poil mi long à la mâchoire puissante, un siamois actif tout en muscles au poil court, un Persan brachycéphale au long poil, et un Sphynx à la peau nue, les besoins nutritionnels n’impliquent pas la même réponse Nutrition Santé.
Ainsi, par exemple, le Sphynx aura besoin d’une alimentation très énergétique pour maintenir son poids de forme alors que le Persan doit pouvoir bénéficier d’une alimentation dont la forme est adaptée à ses mâchoires, et de nutriments contribuant à la bonne santé de son poil.

Selon son âge

La longévité moyenne du chat est de 14 ans mais les chats de plus de 20 ans ne sont pas rares. De meilleurs soins et une alimentation Nutrition Santé adaptée peuvent contribuer à la qualité et à l’allongement de l’espérance de vie du chat.

Le vieillissement s’accompagne en effet d’une diminution des défenses immunitaires, des facultés d’assimilation et d’une perte d’appétit. La mastication devient plus difficile. L’organisme peut être alors aidé par une réponse Nutrition Santé adaptée au chat âgé. Elle présentera entre autres une texture plus souple, un enrichissement en vitamines et une appétence renforcée.

Des sensibilités particulières

70 % des chats de plus de 3 ans souffrent d’affections dentaires.
Ces maladies passent souvent inaperçues alors que les douleurs qu’elles engendrent peuvent avoir des conséquences graves sur le comportement et la santé générale du chat.

L’alimentation peut contribuer à maintenir une bonne hygiène dentaire. En effet, l’utilisation de croquettes dont la taille et la texture encouragent le chat à croquer permet de réaliser un brossage mécanique des surfaces dentaires et de freiner le développement du tartre.