Quelle race de chat choisir ?

Toujours dominée par l’harmonie et l’équilibre des formes, par l’impression de souplesse qui se dégage de son corps, l’apparence du petit félin domestique qu’est le chat offre un large panorama renforcé par la diversité génétique de l’espèce. Races et couleurs se conjuguent pour le plus grand plaisir des amoureux du chat.

Une soixantaine de races félines sont reconnues par les différentes fédérations. Les standards de ces races décrivent l’histoire, l’apparence physique et le caractère de chacune. Petit ou grand, élancé ou massif, la morphologie du chat s’apparente à l’un des trois types suivants à partir desquels tous les intermédiaires sont possibles.

Longiligne, médioligne ou bréviligne ?

Les races : une apparence et un tempérament

Il se dégage une tendance très générale mais souvent observée : plus un chat est longiligne, plus il est actif. Plus il est grand et massif, plus il est calme et posé. Naturellement, il ne s’agit que d’une tendance, modérée par toutes les variations individuelles.

Les actifs : ils ont un corps tubulaire, une tête longue et de grandes oreilles pointées sur tout ce qui bouge. Sous leur morphologie dite « orientale » et leur musculature sèche comme celle des lévriers se cache un tempérament de feu. Siamois, Balinais, Orientaux, Mandarins, Cornish Rex sont des chats très câlins, très bavards, très attachés à leur maître. Dans ces actifs qui détestent la solitude, on ajoutera également le Sphynx, le Bengal, l’Abyssin.

Les modérés au caractère bien trempé : ils ont un corps d’athlète et une musculature puissante. L’équilibre et la modération sont leur force. Avec un caractère stable et agréable, ils sont toujours présents sans être envahissants. Chartreux, Européen, Burmese, Mau Egyptien et le Devon Rex à la fourrure crantée.

Les puissants et doux : ils sont forts et ils sont grands. Comme s’ils avaient conscience de leur importance, leur puissance n’a d’égale que leur gentillesse. Ils peuvent être tout en rondeur, comme le British ou l’Exotic Shorthair, géants comme le Maine Coon, le Norvégien, le Sibérien et le Ragdoll. Certains peuvent être dotés d’une longue fourrure qui demande un entretien quotidien comme le Persan, ou bi-hebdomadaire comme le Sacré de Birmanie. Ces forces tranquilles qui aiment la compagnie de l’homme ne sont pas pour autant des peluches.

Poil court ou poil long ?

Bien qu’il n’y ait aucune explication scientifique à ce phénomène, on a souvent remarqué que dans les races où il existe une variété à poil court et une variété à poil long, les sujets à poil long sont plus calmes que ceux à poil court. La meilleure illustration est donnée par le Persan et l’Exotic Shorthair, qui n’est autre qu’un Persan à poil court.

Powered by eZ Publish™ CMS Open Source Web Content Management. Copyright © 1999-2010 eZ Systems AS (except where otherwise noted). All rights reserved.