Aux côtés de l’Homme depuis des millénaires, le chien s’est adapté mais ses besoins nutritionnels lui sont propres. Les connaître et les respecter sont un gage de son bien-être et de sa santé.

La nature féline du chat fascine toujours. S’il s’adapte avec une apparente facilité à la vie quotidienne, ses besoins nutritionnels lui sont cependant propres. Les connaître et les respecter sont un gage de son bien-être et de sa santé.

De par sa composition, un aliment Nutrition Santé Royal Canin apporte l’ensemble des nutriments essentiels formulés au plus juste afin de contribuer chaque jour et durablement au bien-être et à la santé de chaque animal, selon son âge, sa taille, son statut physiologique et sa race.

L’innovation au service de la santé des chats. Depuis plus de 40 ans, ROYAL CANIN se nourrit de l’expérience d’éleveurs partenaires et de vétérinaires nutritionnistes pour aller toujours plus loin dans l’innovation et la précision, et ainsi formuler des réponses nutritionnelles qui couvrent parfaitement les réels besoins des chiens et des chats.

Produits vétérinaires

Accueil > La Nutrition Santé > Les nutriments > Les Protides > Tyrosine et phénylalanine

Les Protides

Tyrosine et phénylalanine

La couleur du pelage dépend de la présence des grains de phéomélanine (pigments jaune à rouge) et d’eumélanine (brune à noire). La production de ces pigments nécessite la présence d’acides aminés (dits aromatiques à cause de leur structure cyclique), la tyrosine et la phénylalanine.

Un défaut d’apport chez des animaux ayant un pelage sombre ou noir provoque un roussissement du poil ainsi que cela a été d’abord montré chez le chat. Des travaux réalisés sur des chiots Terre-Neuve et sur des chiots Labradors noirs montrent que chez le chien aussi, les niveaux de phénylalanine et de tyrosine nécessaires pour une pigmentation optimale du pelage sont plus de 2 fois supérieurs aux besoins de croissance. Une supplémentation en tyrosine permet même d’augmenter l’intensité de la coloration du pelage.

Pour la petite histoire

La couleur particulière du Siamois (“ colourpoint”) est due à une particularité de l’enzyme clé de la voie de production des mélanines, la tyrosinase. Dans cette race, l’enzyme ne fonctionne qu’à température relativement faible. Les zones les plus chaudes (flanc,ventre et dos) restent donc claires, tandis que les zones les plus froides (tête, pattes et queue) sont colorées !

Rôles dans l’organisme

Outre son rôle dans la pigmentation du pelage et de l’iris, la tyrosine est également précurseur de la dopamine, de la noradrénaline et de l’adrénaline. Ces molécules sont impliquées dans le bon fonctionnement du cerveau et dans la fonction de reproduction. Une supplémentation en tyrosine agit donc positivement sur la fertilité.

Sources naturelles

La tyrosine est soit apportée directement dans l’alimentation, soit synthétisée à partir d’un acide aminé essentiel, la phénylalanine. Le lait et les produits laitiers constituent d’excellentes sources de tyrosine. Concernant les sources végétales, seul le riz contient des quantités non négligeables de cet acide aminé.