Aux côtés de l’Homme depuis des millénaires, le chien s’est adapté mais ses besoins nutritionnels lui sont propres. Les connaître et les respecter sont un gage de son bien-être et de sa santé.

La nature féline du chat fascine toujours. S’il s’adapte avec une apparente facilité à la vie quotidienne, ses besoins nutritionnels lui sont cependant propres. Les connaître et les respecter sont un gage de son bien-être et de sa santé.

De par sa composition, un aliment Nutrition Santé Royal Canin apporte l’ensemble des nutriments essentiels formulés au plus juste afin de contribuer chaque jour et durablement au bien-être et à la santé de chaque animal, selon son âge, sa taille, son statut physiologique et sa race.

L’innovation au service de la santé des chats. Depuis plus de 40 ans, ROYAL CANIN se nourrit de l’expérience d’éleveurs partenaires et de vétérinaires nutritionnistes pour aller toujours plus loin dans l’innovation et la précision, et ainsi formuler des réponses nutritionnelles qui couvrent parfaitement les réels besoins des chiens et des chats.

Produits vétérinaires

Les Protides

Acides Aminés à Chaînes Ramifiées

Au sein des acides aminés indispensables, la leucine, l’isoleucine et la valine forment la catégorie des acides aminés à chaînes ramifiées (AACR). Ils sont étudiés en raison de leur rôle potentiel pour retarder la croissance tumorale. Des études cliniques effectuées chez l’homme ont montré une relation entre une supplémentation en AACR et l’augmentation du temps de survie.

Pour la petite histoire

L’organisme est incapable de synthétiser à vitesse suffisante la leucine, l’isoleucine et la valine ; la couverture des besoins dépend donc des apports alimentaires. La teneur sanguine en ces trois acides aminés fluctue en fonction des apports alimentaires, davantage que celle des autres acides aminés.

Rôles dans l’organisme

Valine, leucine et isoleucine sont capables de stimuler la synthèse des protéines et de ralentir leur dégradation dans les muscles. Cette propriété a été attribuée spécifiquement à la leucine puisqu’elle s’avère aussi efficace que le mélange des trois acides aminés. La sensibilité à la leucine semble cependant diminuer avec l’âge. Les AACR permettraient d’augmenter la masse maigre et de prévenir la fonte musculaire chez les animaux cachectiques et/ou cancéreux.

Sources naturelles

Valine, leucine et isoleucine représentent au moinsun tiers des acides aminés indispensables entrant dans la composition des protéines musculaires. Ils sont les seuls dont la première étape de dégradation soit assurée par les muscles.