Aux côtés de l’Homme depuis des millénaires, le chien s’est adapté mais ses besoins nutritionnels lui sont propres. Les connaître et les respecter sont un gage de son bien-être et de sa santé.

La nature féline du chat fascine toujours. S’il s’adapte avec une apparente facilité à la vie quotidienne, ses besoins nutritionnels lui sont cependant propres. Les connaître et les respecter sont un gage de son bien-être et de sa santé.

De par sa composition, un aliment Nutrition Santé Royal Canin apporte l’ensemble des nutriments essentiels formulés au plus juste afin de contribuer chaque jour et durablement au bien-être et à la santé de chaque animal, selon son âge, sa taille, son statut physiologique et sa race.

L’innovation au service de la santé des chats. Depuis plus de 40 ans, ROYAL CANIN se nourrit de l’expérience d’éleveurs partenaires et de vétérinaires nutritionnistes pour aller toujours plus loin dans l’innovation et la précision, et ainsi formuler des réponses nutritionnelles qui couvrent parfaitement les réels besoins des chiens et des chats.

Produits vétérinaires

Accueil > La Nutrition Santé > Les nutriments > Les Lipides > Acides gras oméga 3

Les Lipides

Les acides gras oméga 3

De par leurs rôles biologiques, les acides gras oméga 3 sont valorisés pour alimenter au mieux les chiens de sport, les chiens et chats vieillissants, les animaux souffrant de maladies inflammatoires chroniques (arthrose, insuffisance rénale chronique, diarrhées inflammatoires, maladies de peau).

Pour la petite histoire

Les acides gras oméga 3 constituent une famille particulière à l’intérieur de la catégorie des acides gras polyinsaturés. Cette famille dérive d’un acide gras, contenant 18 atomes de carbone et 3 doubles liaisons chimiques, dénommé acide alpha-linolénique (ALA). De ce dernier dérivent 2 autres acides gras plus longs mais très importants, appelés EPA (acide eicosapentaénoïque) et DHA (acide docosahexaénoïque).

Rôles dans l’organisme

Les intérêts des acides gras oméga 3 sont nombreux :

  • rôle anti-inflammatoire, en inhibant la synthèse de certains médiateurs chimiques de l’inflammation ;
  • amélioration des performances sportives et de l’oxygénation cérébrale (cas de l’animal âgé) ;
  • amélioration des capacités d’apprentissage chez le jeune.

Sources naturelles

Certaines huiles végétales ( lin, colza, soja) contiennent une quantité non-négligeable d’ALA, précurseur d’EPA et de DHA. En revanche, ces derniers ne se trouvent sous forme concentrée que dans les huiles de poisson. (en proportions différentes selon le type de poisson) et dans les algues.